Le Kilimandjaro

Arrow
Arrow
Slider

 

Le Kilimandjaro

Ascension du Kilimandjaro

 

Le Kilimandjaro se trouve en Tanzanie, dans un parc naturel, le Mount Kilimanjaro National Park, où s'ébat une faune africaine intéressante. Mais ici, on ne parle pas de safari, mais de trekking, car c'est le défi représenté par l'ascension du plus grand sommet d'Afrique, un volcan culminant à près de 6.000 mètres, qui attire les passionnés de randonnée du monde entier : faire le Kili est aujourd’hui un must.

L'ascension ne présente pas de difficultés majeures pour les personnes en bonne condition physique et non sujettes au mal des montagnes. Seule la dernière portion est un plus ardue, mais sans difficultés techniques particulières. L'ascension ne peut se faire qu'en compagnie d'un guide et de porteurs. Il est conseillé de prévoir cinq à six jours pour permettre une bonne adaptation à l'altitude.

Lors de l'ascension de la montagne, les paysages se succèdent mais ne se ressemblent pas. Après avoir quitté la savane et ses grands baobabs, les grimpeurs traversent une forêt tropicale colorée par les fleurs rouges d’impatiens. Elle abrite des singes, des antilopes et de nombreux oiseaux. Ces bois franchis, les randonneurs parcourent des landes de hautes bruyères parsemées de lobélies et de séneçons géants formés de feuilles en rosette. C’est là que réside l’insolite machaon du Kilimandjaro, papillon brun-noir à pois blancs. Le sommet tout juste vêtu d’un long manteau de neige contraste avec la végétation pléthorique

Près de 30 000 grimpeurs par an se pressent sur les pentes du Kili, avec une affluence plus importante en été (surtout en juillet et août).

S'il faut se rendre en Tanzanie pour escalader le Kilimandjaro, pour l'admirer dans sa silhouette légendaire connue de tous, mieux vaut se rendre au Kenya. Toutes les photos le montrant avec son cortège d’animaux en premier plan ont été réalisées du côté Kenyan, depuis le parc d‘Amboseli. 

 

Kilimandjaro vu du Kenya

 

En ce qui concerne la faune, le parc du Kilimandjaro abrite de nombreux mammifères, parmi lesquels différentes antilopes comme l'éland, le guib harnaché et deux espèces de céphalophes, le buffle, des éléphants, divers primates et des léopards.

 

 

 

 

Le Kilimandjaro

 

Le Kilimandjaro se trouve en Tanzanie, dans un parc naturel, le Mount Kilimanjaro National Park, où s'ébat une faune africaine intéressante. Mais ici, on ne parle pas de safari, mais de trekking, car c'est le défi représenté par l'ascension du plus grand sommet d'Afrique, un volcan culminant à près de 6.000 mètres, qui attire les passionnés de randonnée du monde entier : faire le Kili est aujourd’hui un must.

L'ascension ne présente pas de difficultés majeures pour les personnes en bonne condition physique et non sujettes au mal des montagnes. Seule la dernière portion est un plus ardue, mais sans difficultés techniques particulières. L'ascension ne peut se faire qu'en compagnie d'un guide et de porteurs. Il est conseillé de prévoir cinq à six jours pour permettre une bonne adaptation à l'altitude.

Lors de l'ascension de la montagne, les paysages se succèdent mais ne se ressemblent pas. Après avoir quitté la savane et ses grands baobabs, les grimpeurs traversent une forêt tropicale colorée par les fleurs rouges d’impatiens. Elle abrite des singes, des antilopes et de nombreux oiseaux. Ces bois franchis, les randonneurs parcourent des landes de hautes bruyères parsemées de lobélies et de séneçons géants formés de feuilles en rosette. C’est là que réside l’insolite machaon du Kilimandjaro, papillon brun-noir à pois blancs. Le sommet tout juste vêtu d’un long manteau de neige contraste avec la végétation pléthorique

Près de 30 000 grimpeurs par an se pressent sur les pentes du Kili, avec une affluence plus importante en été (surtout en juillet et août).

S'il faut se rendre en Tanzanie pour escalader le Kilimandjaro, pour l'admirer dans sa silhouette légendaire connue de tous, mieux vaut se rendre au Kénya. Toutes les photos le montrant avec son cortège d’animaux en premier plan ont été réalisées du côté Kenyan, depuis le parc d‘Amboseli. 

En ce qui concerne la faune, le parc du Kilimandjaro abrite de nombreux mammifères, parmi lesquels différentes antilopes comme l'éland, le guib harnaché et deux espèces de céphalophes, le buffle, des éléphants, divers primates et des léopards.

 

 

ellipse

Partager :